articles



Astérix est l’adaptation d’une BD argentine    

Et oui ! Et c’est Goscinny lui-même qui le dit, ou presque… René Goscinny a effectivement passé sa jeunesse (de 1928 à 1945) dans la capitale argentine, où circulait alors les fameuses histoires de « Patoruzú », un irrésistible patagonien-américain tehuelche résistant non pas aux romains, mais aux colons européens.   

📚 vs. 🎬 • Bizarre, intense, beau, simple : un livre à lire et un film à (peut-être) voir.

📚 Un livre à lire ! ( humeur sans spoilers) 📍 États-Unis, dans les années 1950 • Le roman gothique de Shirley Jackson, édité en 1962, amène le lecteur dans la tête d’une jeune fille un peu particulière nommée Mary Catherine. À travers elle on parcourt une grande maison aussi splendide que terrifiante qui hébergeait lesLire la suite « 📚 vs. 🎬 • Bizarre, intense, beau, simple : un livre à lire et un film à (peut-être) voir. »

📚 César Aira 

Drôle, étrange, et imaginatif, il est le spécialiste de la « non fin »

Le Palais Barolo

Qu’ont en commun le poète italien Dante Alighieri, les francs maçons, le béton armé et l’âge d’or argentin ? Difficile à dire si vous n’avez encore découverte le Palais Barolo ! Cet article propose de faire le voyage à Buenos Aires le temps d’une visite au sein de cet étonnant édifice.

*02 • Libertad

Vous pensiez sans doute qu’il n’y avait qu’une statue de la liberté, puis vous en avez ensuite aperçu une autre à Paris sur l’île des Cygnes (ou ailleurs) et alors vous avez réalisé qu’il y en avait au moins…

A mysterious Mexican monkey

The strange “Vasija del mono de obsidiana” (lit. “the vase of the obsidian monkey”) is one of the Aztec-Mexican masterpieces of the National Museum of Anthropology of Mexico City where it is exposed. We appreciate its appearance, but yet we know so little of its history as this captivating work continues to keep its secrets hidden.

L’ange de Mexico : la Samothrace mexicaine ?

Il ne paraît pas grand-chose d’autre qu’un agréable monument à visiter lors d’un passage à Mexico, et pourtant ! En plus de pierres, d’or, de marbre et de fer, cet « Ange » (qui n’en est pas un) est composé d’une incroyable richesse symbolique, historique, politique, sociale et paradoxale … que cela soit taillé dans ses pierres, enterré à ses pieds, caché dans ses recoins, ou tagué sur ses parois par des militantes féministes.

Un mollusque qui vaut de l’or

L’Afrique de l’Ouest, l’Océanie, l’Asie du Sud et de l’Est, dont la Chine par exemple, eurent longtemps pour monnaie un petit coquillage nommé cauri. En effet, c’était là l’une des devises les plus répandues que l’Histoire relève, avant que le papier et l’or ne le détrônent. Le coquillage a étonnamment circulé à travers le monde entier par le biais des nations commerçantes de l’Ancien Monde, même sur des territoires très éloignés des sources de productions ; il a même investi quelques bourses européennes. Mais en plus de cette finalité économique, le cauri, a aussi vite acquis une valeur religieuse et d’apparat. Chose étonnante pourtant : il n’y a pas de cauris sur les plages d’Afrique de l’Ouest ! Comment le coquillage peut-il donc y être une monnaie courante ? Où le trouve-t-on alors ? Jusqu’à quand a-t-il perduré ?

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. À l’inverse, c’est de l’isolement que meurent les civilisations.

OCTAVIO PAZ (1914-1998)

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Utilisez le formulaire de recherche pour effectuer une recherche sur le site.

Translation is available for all the articles by scrolling until the end of your page and by choosing your language in the google device ⬇

Or you can choose the translation MuseumTales provides for some articles

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :