Les Cholas : quand l’économie porte une jupe, des tresses, et fait du catch.

En Bolivie, elles sont partout, mais outre le pittoresque qu’elles apportent aux photos touristiques d’Européen, leur présence est d’une importance capitale pour l’histoire économique et politique de l’Amérique du Sud ! Et si leur grande visibilité dans le paysage urbain paraît anodine et typique : il n’en est rien.

Le grand écart identitaire bolivien : entre Collas et Cambas, c’est pas la joie !

e n’aurais jamais parié que l’on put me confondre avec une Bolivienne et pourtant… À l’instar de l’Inde, du Mexique ou de Russie, la Bolivie est définie par deux identités culturelles antagonistes.

Le Yin et le Yang, un symbole machiste ?

Avant de le choisir pour tatouage, prenez garde ! Ceci n’est pas un joli cercle chinois présentant « le bien et le mal dans le monde » ou « les énergies complémentaires nécessaires à toutes choses », mais bien la domination de vote voisin masculin de métro sur vous mesdames.

Le topo de la femme bolivienne: entre arme et mode

Accessoire vestimentaire, couteau de table, miroir, cuiller, signe de pouvoir et de richesse, objet rituel, arme, instrument politique (etc.) : l’épingle bolivienne pourrait bien remplacer le couteau suisse tant son usage fut (et demeure!) varié, fort de sens, et tant son histoire enrichie l’anthropologie sud-américaine.